04 82 29 24 81

Objet de votre demande

Informations personnelles

Menu
04 82 29 24 81 PERMANENCE TÉLÉPHONIQUE
Du lundi au vendredi
de 9h30 à 12h - de 14h à 18h
24 rue de la paix
74000 Annecy
04 82 29 24 81

Le Cabinet

Emilie Joly Maître Emilie JOLY – Avocat Associé Juris Affaires – Diplôme Juriste Conseil d’Entreprise (DJCE) / DESS Droit des Affaires et fiscalité
Certificat en Droit des Sociétés LYON III (2002)
Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (2003)
Inscription au Barreau d’ANNECY (2004)
Emilie Joly Maître Carole Bouvier – Avocat Associé Juris Affaires – Master 2 Droit des Contrats Université de Savoie (2005)
Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (2008)
Inscription au Barreau d’ANNECY (2009)
Vous appréciez, partagez !
Juris Affaires Avocats 04 82 29 24 81
24 rue de la paix
74000 Annecy

Honoraires du cabinet d’avocat au Barreau d’Annecy

Depuis la prise de contact jusqu’à la fermeture du dossier, le cabinet d’avocats au Barreau d’Annecy Juris Affaires Avocats s’engage à vous informer en toute transparence et régulièrement sur les honoraires pratiqués par l’établissement. Par ailleurs, pour garantir une relation de confiance avec le client, le cabinet définit toujours ses honoraires en accord avec lui.

 Honoraires du cabinet d’avocat au Barreau d’Annecy

La rémunération de l’avocat

Afin de garantir la transparence des honoraires, vos avocats à Annecy vous renseignent sur les modalités de fixation de la rémunération ainsi que les modes de paiement possibles. Vous pourrez ainsi choisir entre une méthode de facturation horaire ou forfaitaire, selon la nature de vos besoins et votre budget. Il est également important de noter que la rémunération de l’avocat n’est pas seulement constituée des honoraires, mais également des frais et débours engagés par le cabinet, notamment les frais de procédure, d’un huissier, des experts, de déplacement, etc. Le premier rendez-vous se verra facturé au tarif de 90 € H.T. ; celui-ci sera gratuit dans le cadre d'une ouverture de dossier.

Les honoraires sont fixés en fonction de plusieurs facteurs :
  • La notoriété et l’expérience de l’avocat
  • La spécialisation des avocats intervenants (postulants si nécessaire)
  • La nature de l’affaire et sa complexité
  • La nature des enjeux
  • Les possibilités financières du client

Par ailleurs, la rédaction d’une convention écrite mentionnant la méthode de facturation et le montant des honoraires est conseillée pour éviter les éventuels litiges.
 

Les conventions d’honoraires

Au temps passé

Cette convention d’honoraires consiste à payer l’avocat en fonction du temps qu’il a consacré à l’étude et au traitement du dossier. Un taux horaire est alors fixé par les deux parties dès la prise de contact, lequel sera multiplié au nombre d’heures passées sur le dossier.
 

Au forfait

Idéale pour le traitement des affaires simples et sans complications dont on peut évaluer le temps de traitement, la rémunération forfaitaire consiste à payer des honoraires définitifs et intangibles à l’avocat. Elle est alors conseillée pour le traitement d’une affaire précise. Si l’affaire nécessite une nouvelle intervention, cette dernière fera l’objet d’une nouvelle rémunération.
 

Au résultat

Les deux parties peuvent également convenir d’une rémunération dite « de résultat », c’est-à-dire une rémunération en fonction du résultat obtenu. Étant donné que la loi interdit de payer l’avocat uniquement en cas de réussite du recours, le client devra prévoir le paiement d’honoraires de base fixés préalablement par les deux parties, ainsi que d’un complément de résultat basé sur un pourcentage par rapport aux gains obtenus ou une somme d’argent donnée.
 

La protection juridique

La protection juridique est une garantie incluse dans un contrat d’assurance. Elle concerne généralement les contrats d’assurance habitation et assurance auto, permettant à un assuré de bénéficier de l’assistance ou des conseils d’un avocat en cas de litige avec un tiers. En fonction des termes du contrat, le client pourra bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle des frais de justice. N’hésitez pas à vérifier auprès de votre assureur si vous bénéficiez de cette assurance lors de votre souscription.
 La contestation des honoraires